Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

J'ai découvert cet article sur http://opexnews.over-blog.com/ et suis tombé sur le cul. Des légionnaires ont porté plaintes contre leur hiérarchie pour ''détention arbitraire'',J’ai eu l'honneur pendant ma carrière militaire de travailler de près avec la légion et j'ai vu son évolution .La légion des années 2000 n'est plus celle de grand-papa où la discipline était terrible. Elle a effectué sa mutation tranquillement sans trop perdre son âme.

Je me demande ce que faisaient ces deux guignols au sein de cette vénérable unité. Je pense qu'ils ont du se tromper de centre de recrutement et voulais rejoindre les pom-pom girls de Plougouzou sur trou de balle...

Pour être sérieux le ''trou militaire’' n’est pas le bagne et il ne faut pas voir des problèmes où il n'en y a pas.

Deux légionnaires du 1er REC, basé à Orange, ont déposé plainte contre leur hiérarchie. Les deux militaires, âgés de 26 et 27 ans, en fin de contrat d'engagement, estiment avoir été sanctionnés en juin dernier pour des motifs "infondés" et reprochent à leur hiérarchie de leur avoir appliqué "un régime disciplinaire illégal", selon leur avocate, Me Elodie Maumont.

La plainte, déposée le 30 septembre, doit être examinée par la chambre spécialisée des affaires militaires de Nîmes et est notamment motivée par des "atteinte à la liberté individuelle et détention arbitraire, abus d'autorité par voies de faits, outrages à subordonné, violences volontaires et conditions de travail et d'hébergement contraire à la dignité de la personne".

"LIMITATION DE LA LIBERTÉ D'ALLER ET VENIR"

Les faits remontent pour l'un des légionnaires du 9 au 15 juin et pour l'autre du 27 mai au 25 juin. Ils dénoncent notamment une "limitation totale de leur liberté d'aller et venir", l'obligation d'effectuer des corvées, des fouilles de leurs effets personnels "sans habilitation judiciaire" et l'interdiction qui leur aurait été faite de communiquer avec leurs proches.

"Ils ne combattent pas la Légion. En revanche, il y a des pratiques illégales qui ne doivent pas être maintenues. Ils ne veulent pas que leurs camarades subissent la même chose qu'eux", souligne leur avocate.

"RÉVISION DU RÉGIME DES SANCTIONS DISCIPLINAIRES"

Selon l'Association de défense des droits des militaires (Adefdromil), qui soutient leur plainte, "divers témoignages indiquent que ces conditions d'exécution des punitions d'arrêts sont généralisées dans les unités de la Légion étrangère et fréquentes dans les autres corps de troupe de l'armée de terre".

Dans un communiqué, l'association "appelle à une révision complète du régime des sanctions disciplinaires dans les armées, en particulier à l'abrogation des mesures disciplinaires portant atteintes à la liberté d'aller et venir".

Published by TITIUDON - - billet d'humeur de Titi

commentaires

Martin Jean Luc 28/10/2011 22:47



Bonjour Thierry et bonjour aussi à notre camarade qui vient de commenter ton article, commentaire sur lequel je voudrais moi aussi réagir.


Tout d'abord, s'agissant de cette histoire de plainte qui relève réellement du ridicule, voire du scandaleux, je crois qu'il faut surtout y voir là une forme "moderne" et "judiciarisée" de ce qui
a toujours existé, à savoir un acte de refus de l'autorité des chefs et du système... acte qui pouvait se manifer selon le cas par une désertion, des voies de fait... voire une rebellion avec
arme... Ce qui a surtout changé c'est que les mecs sont moins "couillus" et plus instrumentalisés par les avocats et les associations en tous genre...


En ce qui concerne l'affaire de la plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, il est certain qu'on va vers une banalisation du métier des armes et des actions de combat pouvant être montées
et commandées par un chef, assimilant tout ceci à un contexte de travail lambda... Attendons nous à ce que tôt ou tard un avocat invoquant ce qui est écrit dans un document type INF 202
entreprenne de démontrer dans le calme d'une salle d'audience que le chef de section, le commandant d'unité, le chef de corps n'en n'a pas appliqué les prescriptions réglementaires... Si le juge
n'intègre pas le contexte de l'action, le stress des types, les inconnues diverses et variées... qui ont conduit le chef à choisir telle option plutôt que telle autre ce n'est pas gagné... 


J'ai du répondre un jour, alors que j'étais commandant d'unité aux questions d'un juge d'instruction dans une affaire mélant des éléments de ces deux types de situation... Quand tu dois expliquer
dans le détail à un magistrat féminin comment on commande une compagnie de marsouins, je peux te dire que ce n'est pas évident ... et tu es bien content d'être resté dans le droit quelle que soit
l'évoltion de la situation... Plus de 20 ans après je n'ai rien oublié, crois moi...


A très bientôt.


 


JL 



B de Guilhermier 28/10/2011 02:08



 


Nom de Dieu ! Et qui plus est, venant du Ier étranger de Cavalerie ... » Le
plus brave au combat comme toujours... »


Quand j’ai lu le titre de ton billet, j’ai immédiatement pensé que cette procédure
était tombée du cabinet de cet excellent Gilbert Collard (celui qui a engagé les poursuites pour « mise en danger de la vie d’autrui » pour le compte de familles de soldats tombés en
Afghanistan !). Lui, je le connais depuis 45 ans et il a le mérite de m’amuser, puisque je me demande toujours s’il se prend vraiment au sérieux ?  L’autre, je ne la
connais pas. De la Syrie à l’AFN en passant par l’Indochine et le Maroc, les morts tombés chez les « récards » doivent se retourner dans leur tombe.


Les Thaïs ont peut-être une autre vision que la notre. Les morts des trois bataillons
thaïs de la Légion étrangère tombés en Indochine doivent rigoler depuis le paradis bouddhiste.


J’attends avec intérêt la réaction du maire d’Orange. Je serai étonné qu’elle ne soit
pas fulgurante.



TITIUDON 28/10/2011 03:25


Le monde est fou...je suis aussi sur le cul j'espere que ces deux cons ne sont pas resté à Orange ils ne sont pas en sécurité...


Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

compteur gratuit

 
       

Hébergé par Overblog