Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

Article vue sur Gavroche Thaïlande et que je veux vous faire partager. l'idée me plait et sort de l'ordinaire.

A visiter si vous allez bourlinguer dans la zone de Chiang Mai...

 

 

 

 

 

 

Chiang Mai : déjeuner au centre de la terre L'originalité peut aussi naître de la simplicité. C'est sans aucun doute la devise de Bent, pour avoir construit son restaurant en terre au coeur du quartier des affaires de Chiang Mai.

 

 Au coeur de Nimmanhaemin, un quartier que l'on dit branché, où les nouvelles devantures rivalisent d’originalité dans l’architecture, les couleurs et le design, le restaurant de Bent est hétéroclite ; un peu comme la pyramide du Louvre, à contre-sens. De loin, à l’angle de la soï 13, la structure ressemble à une maison en pain d’épice comme dans l’histoire d’Hansel et Gretel. De près, c’est une construction entièrement en terre. Probablement la seule de la ville, même si, sur la planète, 50% des habitations le sont, soit pour plus de trois milliards d’individus ; mais pas à Chiang Mai. Ici il n’y a que Bent, la propriétaire et son inséparable complice et associée qui oeuvre en cuisine, Kik. Il y a aussi Sébastien, son fils de neuf ans.

 

Avant de travailler pour son compte et d’ouvrir son restaurant, Bent était responsable du développement d’un hôtel de Bangkok. Elle passait la majeure partie de son temps à travailler via internet pour en assurer la promotion, ce qui lui permettait de s’établir n’importe où, et notamment à Chiang Mai, sa ville de coeur. Finalement, lasse des nombreux allers-retours entre la rose du Nord et la Cité des Anges, elle décide en 2008 de venir s’y installer, sans imaginer un tel projet.

 

Construction hand made et cuisine heart made

 

Pour Bent, la révélation a lieu en mars 2010, après une visite à la ferme bio Pun Pun à Mae Tang, où elle découvre pour la première fois une maison en terre. « C’était tellement incroyable et fascinant que j’ai eu envie de construire la même, mais l’idée de départ était moins ambitieuse. Je voulais juste un petit bar à cocktail, explique-t-elle.

 

 Puis, finalement, le projet a pris une autre dimension pour devenir un restaurant. » Elle confie son idée à son frère Anthony qui s’enthousiasme à son tour et décide de l’aider. Mais pas seulement lui, car plus ils parlent de leur projet et plus les volontaires affluent par sympathie et par curiosité. « Je me souviens d’un jour où nous nous sommes retrouvés une trentaine avec les amis des amis. Je n’avais jamais vu la plupart d’entre eux. C’est une formidable histoire d’amitié et de solidarité, continue-t-elle. Mais par-dessus tout, ce que j’ai retenu de cette expérience c’est que si vous pensez pouvoir faire quelque chose, vous réussirez. Maintenant je le sais, tout le monde peut construire sa maison. » La sienne s’appelle Baa(n)… Din. Traduction en thaï : baa signifie fou, baan maison et din, la terre.

 

Le bon goût au naturel

 

Pour boucler l’oeuvre, quelques dessins à main levée sur les murs, des vitraux, un toit en feuilles de cocotier séchées, et, le 19 août dernier, la bâtisse est inaugurée. « J’ai toujours été proche de la nature, en communion avec elle et cette maison ressemble à ma philosophie de vie et à mes aspirations. » Une terrasse avec quelques tables à l’ombre du toit et un jardin pour donner de l’intimité au lieu. À l’intérieur, le repas peut se consommer sur des chaises ou des coussins. Le bar est en terre, seuls les fenêtres et les luminaires aux couleurs chaudes viennent réveiller ce lieu de sérénité. Et lorsque on demande à Bent ce que ses clients viennent d’abord chercher ici, elle répond : « de la nourriture saine, de la bonne musique, des prix raisonnables, j’espère un bon service et… d’être assis au pied d’un mur de terre ». Mais à en croire les habitués, c’est avant tout l’excellence de sa cuisine qui les attire. Des ingrédients frais et une cuisinière émérite qui adore son métier. Résultat : la clientèle est aussi disparate que l’environnement. Il y a celle du dîner qui aime prendre son temps, les étudiants pressés du midi, les étrangers qui vivent à Chiang Mai et qui se sont passé le mot pour la bonne adresse, tous ceux qui travaillent la semaine sur Nimmanhaemin... Et Bent est toujours là pour les accueillir, avec son sourire, sa gentillesse et sa bonhomie. Baa(n) din Nimmanhaemin Soï 13 Tél : 086 779 05 00

Published by TITIUDON - - CHIANG MAI CHIANG RAI

commentaires

Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

compteur gratuit

 
       

Hébergé par Overblog