Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

Chiang mai et sa région est depuis des années sujet à une pollution importante due aux feux de rizières. Les paysans brulent les restes de paille de riz avant de labourer et de replanter. Avec la chaleur ambiante et la fumée la ville est recouverte d'un épais nuage de pollution. L'état lutte contre ce problême mais les habitudes ont la vie dure et faire changer les mentalités n'est pas chose facile....

 

 

 

Les réseaux sociaux de Chiang Mai bruissent de rumeurs pointant une manipulation des mesures des taux de pollution tandis qu’un représentant des professionnels du tourisme se réjouit en constatant que la gangue de fumée asphyxiant la rose du nord n’a pas entrainé un exode massif des visiteurs.

 

Les relevés mis en ligne la semaine dernière par l’agence thaïlandaise de contrôle de la pollution incitaient à l’optimisme. Les taux de PM 10, ces microparticules si fines qu’elles pénètrent profondément les voies respiratoires, apparaissaient notamment en nette baisse. Les résidents n’en demeuraient pas moins perplexes, car leurs simples observations à l’œil nu ne semblaient pas corroborer cette amélioration. Le massif du Doï Suthep est ainsi resté masqué par la fumée une bonne partie de la semaine. La suspicion est alimentée par l’un des plus populaires forums locaux : CM108.com.

Un intervenant accuse ainsi les autorités d’arroser l’environnement immédiat des capteurs mesurant les taux de polluants à Mae Hong Song tandis qu’un abonné Facebook se présentant comme employé municipal à Chiang Mai indique avoir reçu des instructions dans ce sens. En publiant des clichés illustrant ces aspersions de capteurs, le site d’information City News Chiang Mai précise toutefois prudemment que ceux-ci ont pu être pris à l’occasion d’une opération de nettoyage.

Il n’en demeure pas moins que l’amélioration est maintenant sensible grâce à des orages d’été qui ont éclaté ces derniers jours. La pluie est en effet souveraine pour laver l’atmosphère des poussières issues de la pratique traditionnelle des brulis. Et les services météorologiques promettent cette année plus d’orages plus violents dans le nord et le nord-est du royaume alors que les températures en hausse constante depuis février devraient maintenant devenir caniculaires.

E.D. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 2 avril 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Jacky 02/04/2013 04:25


Bonjour Titi


Je n'ai pas vu ce qui provoque ces fumées, mais tant à Chiang Mai, qu'ici à Chiang Rai c'est assez désagréable et pique un peu les yeux. Pour beaucoup, le problème vient des montagnes, surtout du
côté Laos et Birmanie. Je me suis rendu à Mai Sai, vendredi dernier, et là à la frontière ils déguste. C'est vraiment pénible pour la population. Tout le monde attend avec impatience la saison
des pluies. Nous avons eu de la pluie deux soir de suite, cela n'a rien changé à cette situation.

Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

 
       

Hébergé par Overblog