Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

Thaïlande, L'éditorial de Philippe Plénacoste : Clair-obscur

À la question : Que va-t-il se passer en 2010 en Thaïlande sur la scène politique ?, la réponse est : JOKER ! Car bien futé celui qui pourrait aujourd’hui prédire ce qu’il arrivera demain, ou n’arrivera pas. Je fais partie de ces observateurs optimistes qui pensaient, avant le coup d’État de septembre 2006, que les militaires, à défaut de perdre leur contrôle sur la politique locale, resteraient dans leurs casernes et laisseraient les urnes parler. Manqué !
Je fais encore partie de ces observateurs optimistes qui pensent que le pays va continuer, en 2010, sur le chemin de la stabilité politique aperçue en 2009, aussi fragile soit-elle, mais suffisante pour que le royaume amorce sa sortie de crise.

Certes, cette idée peut faire grincer quelques dents, tellement les signes annonciateurs prédisent l’inverse. Les « rouges » menacent, vitupèrent, s’organisent et continuent de chercher comment renvoyer Abhisit à ses études.

Mais ce que redoutent la plupart d’entre nous, de nouvelles manifestations violentes et leur impact calamiteux sur l’activité économique, n’arrivera pas. Probablement pas. Les pro-Thaksin, contrairement aux « jaunes », n’ont pas remporté l’été dernier, au moment où ils auraient pu y croire, la victoire de la rue, malgré leurs faits d’armes à Pattaya.

Faits d’armes qui ont d’ailleurs précipité leur débâcle à Bangkok, quand l’armée est intervenue là où elle s’était retenue lors de la prise de l’aéroport. Plus prudente que par le passé, cette intervention « en douceur » n’a pas déclenché une révolte populaire antimilitaire. Fait marquant. Ceci expliquant cela, les chances qu’ont les « rouges » de provoquer des élections en 2010 − leur but avoué − sont ailleurs.

L’épouvantail brandi par les leaders de l’opposition de mobiliser « un million de personnes » si la fortune de Thaksin est saisie par la justice le mois prochain sert avant tout à garder leur puissante base électorale mobilisée et toujours très sensible au sort réservé à l’ancien Premier ministre.

"Les "rouges" contrairement aux "jaunes", n'ont pas remporté la victoire de la rue."

Pour cela, ils tenteront de déstabiliser la coalition au pouvoir. Une coalition aux pieds d’argile, faite d’alliances d’intérêts, qui a tenu le choc en 2009, contrairement au sort qu’on lui prédisait.

Abhisit et les Démocrates y ont contribué, en acceptant de nombreux compromis avec leurs ennemis d’hier. L’enjeu, en 2010, se trouve bien là. Les Démocrates vont-ils pouvoir brandir la carotte et le bâton sans provoquer de crise de gouvernance aux conséquences fâcheuses ?

Personne n’y a pour le moment intérêt, même si l’amendement de la Constitution, porté par les petits partis politiques, est le premier vrai test pour des Démocrates très divisés sur la question.

Quant aux « rouges », ils continueront leur travail de sape, avec Thaksin à la baguette, qui fait trembler, à lui seul, les institutions. Sans pour autant les faire vaciller.

Lire aussi : Rebond : "2010, l'année de tous les tourments", par Richard Werly
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Maurice 15/02/2010 13:46


il ne faut pas oublier que tous ces gens qui vont manifester à Bangkok sont payés pour cela, le tarif se situe entre 500 et 1000 bahts par jour. Quand on sait qu'un ouvrier en gagne entre 300 et
500. pour moi ce n'est pas la démocratie qui parle mais le pognon.


TITIUDON 19/02/2010 07:18


C EST VRAI ET MECONNU DU GRAND PUBLIC...


vehent patrick 13/02/2010 11:45


bien vu
totalement d accord avec vous

et que se passera t il a la mort de sa majeste
pour qui le peuple a tant de respect

nouveau coup d etat en 2010
pro rouge ou pro jaune

combien de mort

pauvre thailande
courage peupel thai


Olivier 13/02/2010 00:58


la réponse est : JOKER
Merci pour ce commentaire qui nous en dit plus
sinon no comment sinon qu'il faut laisser a Ahbisit le temps et les moyens de gouverner, ce qu'il n'est pas vraiment le cas actuellement, dommage pour la Thailande


TITIUDON 13/02/2010 02:16


situation ingerable...wait and see


Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

 
       

Hébergé par Overblog