Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

Cet article revient sur le scandale à deux baths concernant les 3 ados qui dansaient seins nus pendant Songkran.Il explique l'hypocrisie  de la société thaÏ qui ferme les yeux sur les milliers de bars et bordels et qui là devient moralisatrice envers ces ados qui voulaient juste s"amuser et qui étaient un peu mao...

Il pose aussi la question de la fermeture des ces endroits. Vaste débat, pour info la prostitution est interdite en Thaïlande. Trop de fric est en jeu et personnes n'a interêt à tuer la poule aux oeufs d'or.

 

Quel cinéma pour trois paires de seins en 80b.....

 

http://www.titiudon.com/article-scandale-des-adolescents-denudes-lors-de-songkran-affolent-le-pays-72050363.html

 

 

 

 

 

 

Pudibonderie au pays des bordels
28.04.2011 | Bangkok Post
La trouble vie nocturne de Bangkok n’est un secret ni à l’intérieur ni à l’extérieur du pays. Du quartier de Patpong avec ses clubs de strip-tease à celui de Soi Cowboy avec ses bars et ses boîtes de nuit, en passant par les avenues Phetchaburi et Ratchadaphisek qui abritent une myriade de salons de massage et de spas proposant des “services spéciaux”, les vitrines de la prospère industrie du sexe ne manquent pas. Ailleurs, à Pattaya, Phuket ou Chiang Mai, ce commerce est tout aussi florissant. Dans ces conditions, il est absurde de ­montrer du doigt et de condamner ces trois adolescentes, âgées de 13, 14 et 16 ans, qui n’ont fait que danser les seins nus. Pourquoi devraient-elles servir de boucs émissaires alors que l’inconduite prévaut dans l’ensemble de la société ? Elles avaient bu avec des amis avant de quitter leur domicile et, pour elles, danser de cette manière n’avait rien d’inconvenant puisque qu’elles s’étaient déjà rendues, par le passé, “dans un lieu de divertissement où, moyennant le prix de l’entrée et des boissons, on peut voir des spectacles nus. Et où, en enlevant le bas, on peut gagner une bouteille de whisky supplémentaire !” En épiglant ces adolescentes et ceux qui ont posté la vidéo sur Internet, la police et le gouvernement attestent de façon flagrante l’hypocrisie de la société thaïlandaise et son déni de la réalité.

En refusant de regarder la réalité en face et en continuant à nier l’existence du mal, nous n’apporterons aucune solution. Beaucoup font valoir que l’activité des quartiers chauds en Thaïlande constitue désormais un mode de vie normal et que l’industrie touristique centrée sur le commerce du sexe offre des rentrées financières considérables. Je suis moi-même réaliste et je ne prétends pas que tous ces établissements, jusqu’au dernier bordel, puissent fermer leurs portes, ni que la Thaïlande doive devenir un pays bouddhique empreint de sérénité et de moralité. Je ne suis pas non plus un saint et, ayant grandi en Thaïlande, j’ai eu ma part de fredaines dans les endroits que je viens d’évoquer. Mais, si New York parvient à faire place nette à Times Square et que Boston réussit à se débarrasser de Combat Zone grâce à une politique énergique, pourquoi Bangkok ne pourrait-il pas en faire autant ?
Contexte
A l’occasion de Songkran, le nouvel an thaïlandais, qui donne lieu à de grandes scènes de liesse collective, trois jeunes filles ont dansé les seins nus. Une vidéo a été mise en ligne. Les autorités se sont dites scandalisées et ont condamné les “coupables” à une amende.
http://www.courrierinternational.com/ar ... es-bordels

Published by TITIUDON - - bangkok

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

compteur gratuit

 
       

Hébergé par Overblog