Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

Après une journée de violences qui aura fait plus d’une dizaine de victimes et de nombreux blessés, et le saccage de nombreux magasins et d'immeubles incendiés, dont le Central World et le Bic C sur Ratchaprasong, la situation était redevenue normale ce matin dans Bangkok, l'armée continuant à sécuriser le quartier de Siam Square, théâtre des derniers affrontements de la veille.
 
 
Le Central World, ce jeudi matin (M.C/Gavroche)

 

 

 

ce matin, après la fin du couvre-feu qui a plongé la capitale normalement si bruyante dans un inquiétant silence, des militaires continuaient de boucler le secteur ravagé par les violents affrontements de mercredi, afin d’éviter de nouveaux pillages et de neutraliser les derniers individus dangereux encore présents dans le quartier, du côté de Siam Square et de Lang Suan.

A 9 heures ce matin, les pompiers continuaient d’arroser les structures du Central World, d'où une fumée blanche s’échappait toujours. Si l’incendie a bien été maîtrisé, une partie du centre commercial, côté Rama I, n’a pas résisté aux flammes et s’est effondrée, tandis que le grand magasin Zen, toujours debout, a été entièrement détruit.

De l’autre côté de l’avenue, les pompiers finissaient d’arroser le centre commercial Big C, l’un des fleurons du groupe Casino en Thaïlande, qui a en partie brûlé pendant la nuit. L’étendue des dégâts semblait cependant moins importante que pour le Central World, en raison de l’intervention rapide des pompiers qui ont pu accéder au site cette nuit, durant le couvre-feu.

Sur place, de nombreux curieux déambulaient ce matin à travers ce que fut pendant plus d’un mois le campement des Chemises rouges. Sur plusieurs centaines de mètres, en remontant depuis l’intersection de Ratchaprasong vers Ratchadamri, Rama I et Ploenchit, un incroyable fatras de vêtements, d’ustensiles, de nourriture et d’objets divers jonchaient le sol. Dans leur fuite, les manifestants ont eu le temps de ne rien emporter.

Sur l’esplanade, une jeune Thaïlandaise se faisait prendre en photo par son amie avec un casque de pompier, en montrant du doigt ce qui reste du Central World. Les vitrines brisées, les distributeurs de billets saccagés, les boîtes de chaussures de sport éventrées montraient que des individus avaient bien pris le temps de piller les magasins avant d’y mettre le feu.

Tandis que la zone était accessible via l’intersection de Pethburi et Pathunan, l’armée interdisait tout passage du côté de Lumpini, Rama IV, Lang Suan, Ratchadamri et Siam Square, procédant à des fouilles minutieuses, afin de repérer les pilleurs. Deux individus venaient d’être interpellés par des soldats.

A l’angle du Soï Thonson, un commandant nous a confirmé que des tireurs étaient encore embusqués dans les immeubles alentours. Sur Lang Suan, un véhicule blindé et des commandos de l’armée étaient en alerte, tandis qu’une sono juchée sur un véhicule militaire diffusait des messages d’avertissement entre deux morceaux de musique…

Vers Rama IV, au niveau de l’entrée de l’Expressway, du marché de Klong Toey et de l’intersection d’Asok ,la situation était calme également, après cinq jours d’affrontements entre les manifestants et l’armée. Seules les barricades de pneus sur Rama IV n’ont pas encore étés dégagées, les militaires interdisant à quiconque d’approcher du Night Bazaar.

Plusieurs magasins, dont un 7/Eleven, ont également été pillés dans le quartier. A l’entrée de la voie rapide, quelques policiers, ces grands absents des affrontements de la veille, notamment lorsque des groupes d’individus s’en sont pris à des bâtiments publics et ont saccagé des magasins, ont remplacé les manifestants.

Si certains quartiers de la zone rouge restaient encore difficiles d’accès ce matin, en raison de la présence des militaires, la sécurité pourrait être rétablie dans les prochaines 24 heures, au grand soulagement des dizaines de milliers d’habitants pris en otages depuis six jours.

Published by TITIUDON - - bangkok

commentaires

Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

compteur gratuit

 
       

Hébergé par Overblog