Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de TITIUDON

J'ai mon avis sur la politique Thaïlandaise et sur pleins de sujets. Je me permets de relater des faits mais je m’interdis d’écrire sur la royauté et le religion sujet trop sensible et qui tombe sous le coup de la loi et du crime de lèse-majesté. Etranger je suis tenu au droit de réserve  et n'ayant pas le droit de vote je ne pèse en rien sur la vie du pays et je m'en garde bien.

Au lieu de s'occuper d'un problème franco français qui ne la regarde pas cette demoiselle ferais mieux de s'occuper des fléaux de son propre pays que sont la corruption et la violence dans le sud où des islamistes font régner la terreur et tue des moines et des innocents tous les jours.

 

En bref occupes toi de tes affaires ma grande...
Burqa : Une exposition thaïlandaise contre une loi française

Une initiative de taille est à noter dans l’agenda de la communauté française. L’Université Rangsit a monté une exposition pour manifester son désaccord avec la très controversée loi sur la burqa. Qui pourrait croire que le tapage atteindrait même la jeunesse thaïlandaise ? Une nouvelle occasion d’y réfléchir, encore, et peut-être même d’en débattre.

Ampannee Satohn, vingt-huit ans, est diplômée de photographie à l’Université Rangsit. Afin de parfaire son parcours, elle a poursuivi ses études à l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie dans la ville d’Arles, en France. Présente au moment des faits, Ampannee s’est sentie oppressée par la loi interdisant aux femmes musulmanes de porter la burqa. Elle a donc décidé d’agir, à son échelle. Pour manifester son désaccord, l’apprentie photographe a accoutré des jeunes femmes de burqa de couleurs vives, fabriquées dans son propre village, à Yattrang. Jouant la provocation, elle invite ces demoiselles à poser sur des places stratégiques et symboliques de la France. A découvrir jusqu’au 25 septembre.

Burqa

Jusqu’au 25 septembre

A la Galerie photo Kathmandu
87 Pan Road.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
A


Dommage pour la demoiselle, qu'elle n'ait pas eu connaissance d'une grande liberte qui existe en France pour les etrangers qui ne s'y sentent pas bien: Celle de rentrer chez eux
!



Répondre
J


Tout à fait d’accord avec toi, tu as du lire mon courriel et mon commentaire sur GAVROCHE. Jean-Pierre



Répondre

Le blog de TITIUDON

LA VIE EN PAYS ISAN AU NORD DE LA THAILANDE VU DE L INTERIEUR

Compteur de visites

 
       

Hébergé par Overblog